Loading
×

Journée internationale des victimes de disparition forcée.


La Fédération euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées, à l’occasion de la Journée internationale des victimes de disparitions forcée, a organisé une conférence le 29 août 2014. Emmanuel DECAUX, Président du Comité sur les disparitions forcées des Nations-Unies, Geneviève GARRIGOS, Présidente d’Amnesty International France mais aussi une journaliste et un auteur/poète syrien sont intervenus sur le thème : « Irak, Syrie, Libye, la recrudescence des disparitions forcées ». 

Le panel a expliqué en quoi consistait les disparitions forcées, les outils juridiques qui permettent de lutter contre cette pratique mais aussi la faiblesse des mécanismes de protections internationaux pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. Pour illustrer ces propos, l’exemple de la Syrie, de l’Irak ainsi que de la Libye ont été pris. A la suite de ces différents interventions, un débat a été ouvert afin de permettre aux participants de poser des questions et d’échanger avec les panelistes. La conférence s’est achevée autour d’un cocktail où les conversations ont pu se poursuivre. 

Le 30 août 2014, en collaboration avec le Collectif des familles de disparus en Algérie (CFDA) et l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT), la FEMED a organisé un événement sur la Place de la République, à Paris. La tenue de cet évènement a permis de sensibiliser le public sur la lutte contre les disparitions forcées par divers moyens. En effet, une exposition de photographie a été mise en place à partir de photos prises des familles de disparus pour apporter une réalité à ce crime bien souvent ignoré. Il y a eu également la projection de documentaires sur les disparitions forcées. L’évènement s’est déroulé dans un cadre convivial autour de thé à la menthe et de pâtisseries turques accompagné de prestations d’artistes intervenus bénévolement. La FEMED, de nouveau, a pu compter sur le soutien et la présence de Geneviève GARRIGOS pour une prise de parole, suivis de Madjid Benchikh, représentant de la FIDH. L’évènement a aussi accueilli le témoignage délivré par Midhat BOUREQUAT, un disparu libéré après 18 années de détention arbitraire.

Pour aller plus loin, cliquez ici pour écouter l’interview de Emmanuel DECAUX et de Louis JOINET par RFI à l’occasion de la Journée internationale des victimes de disparition forcée.

 

PDF :
Tags :

admin

Autres articles de la FEMED

0 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE