Loading
×

KOSOVO : Découverte d’un charnier en Serbie.


Un charnier découvert à Rudnica près de Rashka en Serbie. Les victimes seraient des Albanais, disparus pendant la guerre du Kosovo en 1999. Le 30 juin 2006, alors que des restes humains étaient rapatriés de Serbie, la délégation serbe pour les négociations entre Pristina et Belgrade affirmait qu’il n’existait plus de dépouilles albanaises sur le territoire serbe. Cependant, cette déclaration est intervenue alors même que le sort de 1700 albanais restait inconnu. Les familles de disparus ont toujours eu l’intime conviction que des fosses communes subsistaient en Serbie.

En décembre 2013, sur le site de Rudnica (près de la ville de Rashka, Serbie – proche de la frontière avec le Kosovo), des restes d’Albanais ont été découverts. Le département de médecine légale d’EULEX, des représentants des autorités serbes et la Commission gouvernementale du Kosovo pour les personnes disparues ont confirmé cette information. Ce charnier serait situé à proximité d’un bâtiment (présence d’ossements et de vêtements datant de la dernière guerre Kosovo-Serbie). Selon le Vice-procureur serbe pour les crimes de guerre, sous les fondations de ce bâtiment, entre 200 et 400 corps sont susceptibles d’être découverts.

D’après l’association Shpresimi / Hope « Suhareka », il est clair que la police et les paramilitaires serbes ont, pendant la guerre, transporté les corps du Kosovo jusqu’en Serbie, où ils les ont enterré dans des fosses communes. Les proches des personnes disparues sont déterminés à rechercher et découvrir  le sort de tous leurs disparus pendant la guerre de 1999. Les associations des familles des personnes disparues demandent aux institutions locales et internationales, d’augmenter la pression sur les institutions serbes à ouvrir les archives de l’armée et de la police serbe. Cela dans l’espoir d’y trouver des informations sur d’autres éventuels charniers. Seule une plus forte pression sur la Serbie éclairerait le sort de toutes les personnes disparues du Kosovo.                                                                       

SHPRESIMI/HOPE SUHAREKA

Télécharger le communiqué de presse ici.
Download the presse release here.

PDF :
Tags :

admin

Autres articles de la FEMED

0 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE