Loading
×

SYRIE : Situation alarmante après un quadruple enlèvement.


Razan Zaitouneh, Samira Khalil, Nazem al Hamadi et Waël Hamada, défenseurs des droits de l’Homme travaillant au sein du Centre de documentation des Violations en Syrie (VDC[1] - organisation non-gouvernementale), auraient été enlevés, comme en atteste les informations parvenues à la Fédération euro-méditerranéenne contre les disparitions forcées (FEMED). La FEMED condamne fermement ces enlèvements.  

Selon le Local Coordination Committees of Syria (LCCS[2]), ces enlèvements auraient eu lieu le matin du 10 décembre 2013 après que des individus, dont l’identité reste à confirmer, aient pénétré le siège du VDC dans le secteur de Douma (au Nord-Est de Damas, Syrie).

Depuis le mois de mai 2011, Razan Zaitouneh vivait dans la clandestinité. Son beau-frère Abburahman Hamada a été détenu par les services de renseignement de l’armée de l’air afin de les encourager, elle et son mari, à se rendre. Son époux, Waël Hamada a ensuite été lui-même emprisonné plusieurs mois avant d’être libéré.

La FEMED rappelle que Razan Zaitouneh lutte pour les droits de l’Homme en Syrie depuis 2001. En 2011, elle a ainsi reçu le Prix Anna Politkowskaya pour la défense des droits de l’Homme et le Prix Sakharov pour la liberté de pensée. Depuis le début du conflit syrien, elle n’a cessé de critiquer les violations des droits de l’Homme, et ce quels qu’en soient les auteurs. Elle est la coordinatrice générale du VDC. Elle a récemment reçu, en mars 2013, le Prix international « Femme de Courage ».

La FEMED tient à saluer le courage et la détermination de ces personnes qui n’ont cessé, malgré les pressions, les menaces, et les multiples emprisonnements, de combattre sur le terrain les violations des droits de l’Homme. Elle dénonce l’ensemble des actes de harcèlement menés à l’encontre des défenseurs des droits de l’Homme par les autorités et les groupes armés et l’ensemble des détentions arbitraires en Syrie.

La FEMED craint pour l’intégrité physique et psychologique de ces quatre défenseurs des droits de l’Homme. 

Elle demande à l’opinion publique internationale :

  • De se mobiliser pour la libération de Razan Zaitouneh, Samira Khalil, Nazem al Hamadi et Waël Hamada.

Elle demande instamment aux auteurs de cet enlèvement :

  • De mettre un terme à toute forme d’intimidation, de pression ou de harcèlement à leur encontre ;
  • De garantir en toute circonstance l’intégrité physique et psychologique de Razan Zaitouneh, Samira Khalil, Nazem al Hamadi et Waël Hamada ;
  • La libération immédiate et sans condition de Razan Zaitouneh, Samira Khalil, Nazem al Hamadi et Waël Hamada.

 

Paris, 12 décembre 2013

Pour la FEMED

Nassera Dutour

Secrétariat : (+33) 1-42-05-06-22
Nassera Dutour : (+33) 6-13-07-29-13

 


[1] http://www.vdc-sy.info/index.php/en/home

[2] http://www.lccsyria.org/en

Télécharger le communiqué de presse ici.

Download the press release here.

PDF :
Tags :

admin

Autres articles de la FEMED

0 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE