Loading
×

TURQUIE : Appel urgent


Plusieurs vagues d’arrestation massives se sont déroulées ce mois-ci en Turquie ciblant des militants des droits de l’Homme. Des représentants des associations Yakay-der et les Mères pour la Paix, membres de la Fédération Euro-méditerranéenne Contre les Disparitions Forcées (FEMED) sont aujourd’hui en détention : Cemal Bektas, Président de l’association Yakay-der et frère de disparu, Kemal Aydin, Porte-Parole de Yakay-der, Selahattin Tekin, membre du Conseil d’administration de Yakay-der et Nahide Ormanci, membre des Mères pour la Paix.

Depuis plusieurs semaines les forces de police turque procèdent à des arrestations ciblées et massives contre des militants des droits de l’Homme kurdes en Turquie. De nombreux dirigeants du parti politique kurde, Paix et Démocratie (BDP), des représentants de la société civile engagés pour les droits des kurdes en Turquie et des familles de disparus ont fait l’objet d’une sévère répression orchestrée par le gouvernement. Kemal Aydin et Selahattin Tekin ont été arrêtés le 4 octobre 2011 dans le cadre d’une vaste opération au cours de laquelle 98 personnes ont été arrêtées à Istanbul.
Cemal Bektas se trouvait le 4 octobre à Diyarbakir. Il a été arrêté à son retour à Istanbul le 11 octobre dernier au soir alors qu’il sortait du local de l’association Yakay-der. Nahide Ormanci, membre de l’association turque les Mères pour la Paix, association membre de la FEMED, a été également arrêtée il y a trois jours dans le district de Slopi. Pendant deux jours, personne n’a su où se trouvait le Président de Yakay-der, Cemal Bektas.

Ce n’est que quelques jours plus tard que les proches et les familles ont pu obtenir les informations sur le lieu où ils ont été emmenés. Ils sont en détention provisoire à la prison de Metris à Istanbul. Pour l’instant, seul leur avocat a pu leur rendre visite. La famille de Cemal Bektas a reçu une autorisation pour le voir dans la prison vendredi prochain. Nous craignons qu’il soit transféré dans un autre lieu de détention d’ici là. 

Yakay-der et les Mères pour la paix œuvrent depuis de nombreuses années pour la Vérité et la Justice sur les disparitions forcées en Turquie. Leurs représentants sont victimes d’harcèlements quotidiens des autorités à leur encontre. Ces associations s’attachent à éclaircir les circonstances des disparitions et exécutions extrajudiciaires survenues en Turquie et ce, en menant des recherches auprès des familles de victimes, en organisant des conférences et d’autres activités de sensibilisation. En juillet dernier, les associations ont organisé une grande conférence sur l’existence des charniers en Turquie demandant aux autorités de procéder à l’exhumation des corps afin de les rendre à leurs familles. 

Devant ces atteintes graves portées à des défenseurs des droits de l’Homme, la FEMED et le Réseau Euro-Méditerranéen des droits de l’Homme (REMDH) appellent les autorités turques à :

  • Mettre fin aux détentions arbitraires des défenseurs des droits de l’Homme.
  • Cesser toute forme de harcèlement à l’encontre des proches de disparus et des défenseurs des droits de l’Homme qui les soutiennent.
  • Faire la Vérité et la Justice sur les disparitions forcées en Turquie.

Le 18 octobre 2011

Pour la FEMED
Nassera Dutour, Présidente Contact : +33 1 42 05 06 22
Pour le REMDH
Marc Schade-Poulsen, Directeur exécutif Contact : + 45 32 64 17 00

PDF :
Tags :

admin

Autres articles de la FEMED

0 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE