Loading
×

Le génocide kurde en Turquie, des années 90 à aujourd'hui


L’association kurde YAKAY-Der, basée en Turquie, se bat depuis de trop nombreuses années pour que les multiples violations des droits de l’homme (assassinat, détention arbitraire, torture, disparition forcée) perpétrées au cours des années 90 par le gouvernement turc à l’encontre de sa population kurde soient enfin reconnus, pour que justice soit rendue, que des garanties de non-répétition soient données, et que les droits dont ils ont été privés leur soient réattribués.

Comme nous pouvons le constater sur le tableau ci-dessous, les années 90 ont constitué une période de véritable génocide pour les Kurdes vivant en Turquie. Cependant, et alors même que l’AKP arrivé au pouvoir en 2002 critique les politiques génocidaires menées contre les Kurdes dans les années 90, aucune véritable mesure judiciaire n’a été entreprise.  En effet,  chaque «  procès » des responsables de ces atrocités a donné jour à un non-lieu et à une relaxe des criminels. Menaces, criminalisation, et collaboration institutionnelle sont aujourd’hui devenus des invariants du processus judiciaire, aboutissant et contribuant à une continuation de fait des politiques des années 90 à l’encontre des Kurdes. La seule différence entre les années 90 et les politiques actuelles est que l’identité des auteurs de ces crimes est clairement établie.

 

Disparition forcée

Disparu

Mort en détention

Exécution extra-judiciaire

Total

Adana

2

1

 

15

18

Batman

24

15

5

239

288

Bingöl

5

2

2

15

24

Bitlis

7

5

4

38

54

Diyarbakır

136

26

25

435

622

Hakkari

41

1

10

45

97

İstanbul

16

2

5

9

32

Kars

1

-

-

18

19

Mardin

61

13

16

269

361

Muş

1

4

2

14

21

Şanlıurfa

12

1

-

37

50

Siirt

8

9

7

41

68

Şırnak

135

12

24

110

282

Tunceli

6

2

-

15

23

Van

2

1

2

25

30

(In the table, cities in which too much crimes took place)

Tags:

admin

Other FEMED articles

0 Comments